Mes lectures de l’été

Un peu de lecture pour commencer ce début de journée.

Je viens vous parler de mes lectures faites au cours de l’été.

Juillet j’ai été en bonne compagnie :

lectures juillet

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel.

J’avais vu passer le titre par ci par là et puis au hasard de mes recherches dans les rayonnages de la bibliothèque, je suis tombée dessus.

Une jolie histoire simple, sans rebondissements, ni véritable intrigue. Simplement de belles rencontres, de celles qui ne se font pas tous les jours et puis un rêve qui se réalise pour la jeune Sara.

On referme le livre avec le sourire, satisfait de la fin.

Bridget Jones Folle de lui d’Helen fielding

Que faire lorsque votre toy boy fête ses 30 ans le soir où votre meilleure amie célèbre ses 60 ans ?
Est-il moralement condamnable d’aller chez le coiffeur quand vos enfants ont attrapé des poux ?
Est-ce mal de tricher sur son âge sur les sites de rencontre ?

Confrontée à ces graves problèmes, et à quelques autres non moins angoissants, Bridget relève courageusement le défi d’élever seule deux jeunes enfants, d’apprendre à maîtriser tweets et textos et, surtout, redécouvre sa sexualité à l’heure de – aïe ! le mot qui fâche – l’âge mûr.

À la fois tendre, touchant, mélancolique et absolument hilarant, le retour tant attendu de notre Anglaise préférée.

Bridget Jones, quoi, çà se passe de mots, je suis fan.

J’ai été bouleversée au début et tout au long du livre j’ai ressenti cette tristesse. Bridget JOnes sans Darcy…. Elle réussit à nous faire sourire avec ses péripéties, nous attendrit avec ses enfants….

Un joli moment en bonne compagnie.

Le premier miracle de Gilles Legardinier

« Karen Holt est agent d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire… Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l’Histoire.»

Un roman qui sort des écrits habituels de Gilles Legardinier enfin du peu que j’en ai lu de lui.

J’avoue que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, et puis j’ai continué pour savoir ce qui allait se passer. Et mine de rien j’ai tourné la dernière page.

Elle et lui de Marc Levy

Un site de rencontres les a réunis.
Ils ne sont pas devenus amants, mais amis.
Et ils comptent bien en rester là…

Elle est actrice. Lui écrivain.
Elle s’appelle Mia. Lui Paul.
Elle est anglaise. Lui américain.
Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.
Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.
Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.
Elle se sent seule. Lui aussi.
Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.
Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Dans ce roman, où l’on retrouve les personnages de Et si c’était vrai…, Marc Levy nous entraîne dans une histoire d’amour irrésistible et totalement imprévisible.
Elle & lui marque le grand retour de Marc Levy à la comédie.

J’ai beaucoup aimé lire cette histoire et retrouvé avec plaisir les personnages d’un précédent roman, que j’avais  d’ailleurs adoré aussi.

A lire, c’est drôle, c’est tendre, c’est un joli moment de détente à savourer sans modération.

Chère Mamie

Chère mamie,
J’espère que tu vas bien, et surtout que tu es assise. Il y a plus d’un an, j’ai commencé à t’écrire des petites cartes sur les réseaux sociaux. Des chroniques du quotidien décalées, rédigées en gloussant. Je ne m’attendais pas à ce que mes aventures deviennent un vrai rendez-vous… Alors une idée a germé : et si ces rires partagés devenaient utiles ? J’ai immédiatement pensé à l’association CéKeDuBonheur, dont j’aime la philosophie et l’engagement.
Dans ce livre, tu trouveras plein d’inédits. Des photos pour illustrer. Des grands bonheurs, des petits malheurs, de la vie. Tu m’as donné l’amour des mots, j’ai hâte que tu découvres ceux qui te sont destinés.
Gros bisous à toi et à papy, Ginie

Ça se passe de tout commentaire. C’est très drôle, on se marre à chaque carte postale.

A ne pas lire en public, sinon les gens vont se demander pourquoi vous riez ainsi.

Puis Août , des lectures encore et toujours :

43, rue du vieux cimetière Trépassez votre chemin de Kate et M. Sarah Kline

Ignace Bronchon, auteur grincheux de séries pour enfants, vient s’installer pour l’été dans la vieille demeure victorienne du 43 rue du Vieux Cimetière. Pressé par son éditeur, il espère y terminer le treizième volume de sa série, un véritable défi puisqu’il n’a pas écrit une ligne depuis vingt ans ! Mais Bronchon découvre, furieux, qu’il doit cohabiter avec le fils des propriétaires, le jeune Lester Perrance, son chat Shadow et… le fantôme de l’ancienne propriétaire, Adèle I. Vranstock. Lester et Adèle qui s’entendent parfaitement, s’amusent tout d’abord à lui mener la vie dure, mais peu à peu, tous apprennent à se connaître et à s’apprécier. Adèle, romancière de son vivant, aide Bronchon à surmonter sa panne d’inspiration en coécrivant le nouveau roman. Le livre est un tel succès qu’ils rachètent le 43 rue du Vieux Cimetière pour y résider ensemble, comme une vraie famille.

Une petite lecture détente, oui je sais c’est pour les enfants mais au fond de nous, n’avons nous pas gardé notre âme d’enfant ?

Rêver de Franck Thilliez

 » Pour la plupart des gens, le rêve s’arrête au réveil. « 

Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Une jolie découverte, cet auteur. Un roman qui vous happe et que vous n’avez pas envie de lâcher tellement c’est prenant et que l’on veut savoir la suite.

Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

Une journaliste au sommet de sa carrière, rongée par un douloureux secret. Une veuve accusée du meurtre de son mari, prête à tout pour prouver son innocence.

Deux femmes en quête de vérité, au destin dangereusement lié, pour un suspense inégalable, signé Mary Higgins Clark.

Une enquête comme sait si bien la mener Mary Higgins Clark et puis on retrouve un des personnages célèbres de ses romans, Alvirah….

Hiver de Mons Kallensoft

Mardi 31 janvier, 7h22 du matin, il fait encore nuit à Ostergötland. Ce mois de février est l’un des plus froids qu’on ait connu en Suède. Ce matin-là, la jeune Malin Fors et ses collègues de la Criminelle découvrent un cadavre, nu et gelé, attaché à une branche d’arbre, une corde autour du cou. Qui est cet homme ? Comment a-t-il fait pour se pendre ainsi ? Meurtre ? Suicide ? D’où viennent les blessures qui recouvrent son corps ?

Je me suis essayée aux polars suédois, intrigué par ce titre, cette image choquante.

J’avoue que j’ai eu du mal, il n’y a pas véritablement d’intrigue, de rebondissements dans l’enquête, c’est long, c’est poussif et puis la fin on reste sur notre faim.

Agatha Raisin La quiche fatale de M.C Beaton

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Agatha Raisin, c’est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !

J’ai enfin pu lire le premier tome de cette série, c’est mieux pour comprendre le personnage.

J’ai adoré, c’est marrant, c’est bien ficelé cette enquête.

Je vous retrouve très vite pour vous parler de mes lectures de septembre.

4 réflexions sur “Mes lectures de l’été

  1. J’aime découvrir de nouvelles lectures.
    Gille Legardinier dans un autre style ça me tente…
    Mary Higgins Clark, on n’est jamais déçu! Tout comme Bridget – j’avais des craintes aussi.
    Et puis un peu d’humour ça peut être agréable aussi.
    Merci et belle journée Nathalie

    J’aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s